Punk Wolf Reborn


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylag
Lutin du Père Noël
Lutin du Père Noël
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 23
Pseudo : Sylag, gify (pour Maléfique). (anciennement : strife)
Nom(s) perso(s) : Nanaki (Actuellement décédé, veuillez laisser un message, il vous répondra aussitôt qu'posthume) / Halstørklæde (4 ans)
Clan(s) & rang(s) : Toxic, guerrier / Toxic, Assassin (guérisseur).

MessageSujet: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Jeu 1 Mai 2014 - 11:09

    Comme toutes les précédentes, cette journée débuta par les gazouillement des oiseaux dans sons feuillage. Peu à peu, les habitants de la nuit retournèrent dans leurs abris et laissèrent la faune diurne prendre la relève. Les adultes se mettaient en chasse pour assurer le repas de leur progéniture. Il n'y avait pas une minute à perdre car plus tôt ils commenceraient, plus ils pourraient récolter de nourritures et moins ils auraient à courir de risque. Tous n'étaient pas au sommet de la chaîne alimentaire mais tous devaient survivre. C'est ainsi qu'oiseaux en tout genres et rongeurs le quittèrent pas les airs, en descendant par son tronc ou en s'extirpant de sous ses racines. Bientôt, l'étant à coté de lui fut peuplé d'une myriade d'espèces volatiles. Puis, quelques instants plus tard, vinrent les premiers rayons du soleil. La chaleur s'installa peu à peu. Cette journée seraient ensoleillée et profitable pour toute la flore. Lentement, ses feuilles commencèrent à produire la sève qui lui permettait de s'élever un peu plus chaque année.

    Mais cette journée ne fut pas comme les précédentes. Elle différa principalement en deux points. Le premier, pouvant être qualifié de triste mais faisant parti de aléas de vie des rongeurs qui s'abritaient en son sein, fut la chute malencontreuse d'un des petits de la portée des écureuils. Les parents étaient d'un pelage roux mais le petit, qui par un heureux hasard avait réussit à ne rien se casser lors de sa chute – son faible poids et une épaisse couche d'herbe à cet endroit là y aidant fortement – n'avait pas encore prit de telles couleurs. Il devait avoir environ une lune et n'avait pas encore ouvert les yeux. Ce devait être pour très bientôt.

    Le second étaient plus de l'extra-ordinaire et venait faire écho à une journée quelques lunes auparavant. Un jour bien triste ou mort et tristesse s'étaient rendu visite non loin de ses racines. Celui ci devait, au vu de se qu'il pourrait observer quelques temps après compenser le premier. Il s'agissait d'un point lumineux qui approchait au loin, comme provenant du soleil lui même. Petit à petit, il devint une forme vague puis un oiseau qui volait dans les cieux. Et quand il se détacha de l'axe du soleil, on pu enfin constater qu'il était de la même nature que l'étoile chaude du jour. Tout de flamme, il battait des ailes et s'approchait dans la direction du saule pleureur. Quelques étincelles et langues de feu s'en échappaient et s'évanouissaient après quelques instants passaient séparées de lui. Quand l'oiseau fut à sa hauteur, il alla se placer sur l'herbe non loin, à l'endroit même ou il était apparut il y a six lunes de cela. Car c'était le même oiseau. Ce ne pouvait être que lui.

    Qu'allait-il se passer ? L'arbre le découvrir en même temps que toute la faune et la flore alentour. Les flammes dont était faite la créature grossirent et finirent par couvrir une surface bien plus grande que lui. Aucune chaleur ne s'en dégageait et rien de brûla. A l'intérieur du brasier, on pu distinguer la forme de la bête mythique évoluer, changer. C'était comme si elle mutait, revenait à l'état de boule incandescente au milieux des flammes puis prenait une allure de canidé. Un canidé allongé sur le sol, presque roulé en boule. Puis le feu régressa, dévoilant petit à petit le pelage d'un louveteau âgé d'une demi année. Il était bicolore, blanc et rouge sombre, plus ombre que le grenat. Il était parcourut de rayures qui, avec sa longue queue et son museau plus cours que la normale, trahissaient son hybridité. Hormis sa crinière foncée, le cou de l'animal était orné d'un collier constitués de trois crocs dont celui du milieux brillait d'une lumière rouge intense. Pas de doute possible, il s'agissait là du semi-tigre qui avait péris par le passé. Et alors que les flammes se réduisaient jusqu'à ne brûler qu'au niveau de sa queue, Nanaki ouvrit les yeux.


    ***

    Doucement, je m'éveillais et ouvrais les yeux. C'était le petit matin et j'étais à l'étang aux canard. Il n'y avait pas de doutes possibles sur ce point. Les oiseaux piaillaient de toute part, la senteur de l'eau et des fleurs du printemps assaillaient ma truffe et l'herbe verte et moelleuse sous mon flanc m'aurait bien donné envie de repiquer un somme si je n'avait pas été autant en forme. Et si tant de questions ne me venaient pas à l'esprit.

    Que faisais-je donc à dormir là ? Non pas que cela me semble étrange comme attitude, mais je ne me souvenais pas de la veille. À vrai dire, je n'avais aucun idée de ce que j'avais bien pu faire de ma vie … Étrange sensation que de ne garder aucuns souvenirs. C'était le printemps. Pourquoi cela m'étonnait-il de voir un paysage aussi radieux ? Je devais pourtant avoir vu le même la veille avant de m'endormir ici. Bah, je n'aurais qu'à retourner à la grotte pour savoir ce que j'avais bien pu fabriquer pour me retrouver dans cette situation. Mais avant, séance d'étirement !

    Je me redressais donc, raide comme si je n'avais pas bougé depuis une éternité. Plantant mes griffes arrières dans la terre meuble, j'étendis celles de devant au maximum pour détendre ma colonne vertébrale et la plupart de mes muscles autant que je le pu.

    « Huuummmmmmmmmmm … !! »

    Que ça faisait du bien … Ce devoir accomplit, je me rassis sur l'herbe tendre et sentis un profond bâillement remonter de mes entrailles. L'accompagnant de tout mon être, j'ouvris grand la gueule et le laissais s'échapper. Voilà une autre bonne chose de faite. J'étais fin prêt pour une journée de découverte, notamment sur mon passé et aussi sur cette grotte dont je ne gardais aucun souvenirs alors même qu'il me semblait pouvoir m'y rendre les yeux fermés.

    De petits bruits attirèrent toutefois mon attention et m’empêchèrent de m'en aller. Je m'approchais de l'arbre aux branches courbées et découvrit le petit écureuil au sol. Je compris qu'il était tombé de son nid et qu'il ne passerait sûrement pas la journée, ni même la matinée … Je le reniflais de tout près par curiosité et c'est alors qu'il posa ses petites pattes sur ma truffe. J'ignore si ce fut un caprice du destin ou une simple coïncidence, mais c'est ce moment là qu'il choisit pour ouvrir pour la première fois ses yeux. Dans ce regard encore sombre, je ne vis qu'une âme toute petite, ne demandant que protection et réconfort. Sans doute l'envie de jouer viendrait-elle après.

    Je ne pu me résigner à la laisser là. Je n'aurais jamais tué ce petit mais l'abandonner me semblais équivalent à une sentence de mort pour lui. Ne sachant qu'en faire, ni comment je devais m'y prendre pour le garder en vie, je du toutefois prendre une décision. Je saisi la frêle créature et la posait sur ma crinière ? Là, elle pourrait s’agripper et elle serait à l’abri. Les petits carnivores n'iraient pas me chercher des noises pour s'en faire un déjeuné.

    Ceci fait, je pris la direction de la grotte. Je devais trouver un guérisseur pour qu'il me dise comment retrouver mes souvenirs et comment m'occuper de l’écureuil que je venais de recueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Etheldrede
× Loup confirmé
× Loup confirmé
avatar

Messages : 1492
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 18
Pseudo : Etheldrede
Nom(s) perso(s) : Uriel
Clan(s) & rang(s) : Chef Guerrier Toxic

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Dim 25 Mai 2014 - 14:58


Renaissance.

Ainsi, ce n'était qu'un au revoir?



Roen et Sashka se promenaient pourquoi? Aucune raison particulière, juste le fait que Roen aimait être avec sa fille car celle-ci était bien loin d'être une pile électrique et avait le calme qui lui manquait lorsqu'elle étaitt fatiguée. De quoi parlait-elle? Pas vraiment de choses intéressantes, à vraie dire la chef guerrière racontait à sa fille de comment elle avait rencontré Nanaki.

Ce loup ou plutôt le corps de celui-ci avaient été exposé aux yeux de Sashka toute jeune et c'était une des rares choses qui réveillait un minimum d'intéret exprimé chez elle.
Pourquoi? Allé savoir... La loupiote n'était pas quelqu'un de facile à cerner.

Mais sans autre préambule, les oreilles de Roen se dressèrent tandis qu'un air perdu apparaissait sur son visage. Cette odeur... Elle lui était tellement familière. Mais c'était impossible, il était mort.
Tandis que Roen se remettait en question, perturbée.
Truffe au sol, la jeune loupiote zébrée et tâchetée démarra au quart de tour.

Roen suivit sa fille, Sashka était une incroyable traqueuse, même à son âge il ne lui fallait que quelques secondes pour dénicher du gibier ou trouver une piste.

Mais la loupiote pouvait se faufiler dans des endroits ou une louve de la carrure de Roen n'avait pas accès.
Sashka courait on ne pouvait qu'à peine voir ses pattes se posaient sur le sol.
Elle arrivait à la fin de sa course quand voyant une forme de ses prunelles rougeâtres elle ne put s'arrêter et percuta.

"- Quand on est au milieu, on dégage le passage!"

Méfiante elle fusilla de ses prunelles rubis, le loupiot insolent qui l'avait interrompu. Il fallait qu'elle retrouve la piste à présent!
Mais truffe à l'air, elle fronça les sourcils tout en reposant son regard sur l'autre loup. C'était impossible, l'odeur qu'il portait, elle l'avait déjà sentie mais sur un loup bien plus grand que lui.
Mais tandis qu'elle l'observait ce fût le murmure étranglée de sa mère arrivée qui lui confirma ses doutes.

"- Nanaki?"
Revenir en haut Aller en bas
Sylag
Lutin du Père Noël
Lutin du Père Noël
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 23
Pseudo : Sylag, gify (pour Maléfique). (anciennement : strife)
Nom(s) perso(s) : Nanaki (Actuellement décédé, veuillez laisser un message, il vous répondra aussitôt qu'posthume) / Halstørklæde (4 ans)
Clan(s) & rang(s) : Toxic, guerrier / Toxic, Assassin (guérisseur).

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Mar 27 Mai 2014 - 23:39

    C'est à peine si j'eus le temps de faire quelques pas. Je m'étais simplement avancée dans ce qui ressemblait à un bois, au bord de l'étang. J'allais vers le sud mais quelqu'un venait visiblement de cette direction. Je me la pris de plein fouet sans trop comprendre pourquoi elle m'avait foncé droit dessus. Heureusement pour moi et surtout pour l'écureuil, la personne était un peu plus légère que moi et je ne fut pas renversé, simplement repoussé en arrière. Je vérifiais tout de même que l'animal était toujours bien accroché à moi.

    Ceci fait, je me retournais vers l'inconnue qui me reprochait d'être resté dans le passage. Pourquoi n'avait-elle pas fait un écart ? Après tout, c'était elle qui m'avait foncé dedans non ? Tandis qu'elle froussait les sourcils, je la regardais en penchant la tête sur le coté. Elle avait un pelage blanc, couvert de tâches noir circulaires avec un point rouge au centre. Des rayures semblables aux miennes parcouraient ses pattes postérieures et le bout de sa queue. Hormis ça, elle avait des accessoires aux pattes assez étranges, une chevelure fournit et une queue touffue plutôt que lisse. Ha et elle n'avait pas de flammes comme la mienne. Malgré son air plutôt mécontent et intimidant, elle semblait plutôt atypique. Après tout, si j'avais une grande famille dans cette grotte, elle devait me ressemblait. Peut-être était-elle d'une famille voisine qui avait des poils longs à la queue.

    « Bonjour Mademoiselle, vous n'avez rien ? » dis-je, sans trop savoir pourquoi.

    Je savais que je devais la saluer, que le second terme lui correspondait et que je devais m'assurer qu'elle n'était pas blessée. Mais j'avais aussi une étrange envie. Quelque chose qui me démangeait bizarrement. Et le simple fait de lui parlait semblait apaiser ça. Je voulais faire sa connaissance, elle m'intriguait et cela me plaisait.

    Peut après avoir prononçait ces mot, une adulte arriva. Je le su sans problème. Elle était plus grande que moi et si c'est elle qui m'avait percuté, je doute que la boule de poil recueilli plus tôt s'en soit sortit aussi bien. Elle m'appela par mon nom ! Je lâchais un « hein ! » de surprise. Elle me connaissait ? Si oui elle pourrait peut-être pourrait-elle me dire ce que je faisais ici. Si ça se trouve elle était guérisseuse. Mais son pelage clair également tacheté et ça longue tignasse ne me disait rien du tout. Par contre, elle devait avoir un lien de parenté avec la jeune louve qui m'était rentrée dedans. Je suppose qu'il fallait que je la salut aussi.

    « Bonjour Madame » me sembla ce que je devais dire.

    Par contre une odeur qu'elles dégageaient me disait quelque chose … C'était quelque chose d'agréable qui m'était familier. Je me tournais tantôt vers ma petite congénère, tantôt vers ce qui devait être sa mère en allongeant le cou vers cette dernière pour m'assurer que c'était bien d'elle que l'odeur provenait. Ainsi ajoutais-je à l'attention de la grande louve :

    « Vous sentez bon Madame, ça me dit quelque chose, on ne se serait pas déjà vu ? » mon regard se reposa à nouveau sur la jeune louve. Quelque chose m'intriguait en elle, je ne savais pas quoi, pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Etheldrede
× Loup confirmé
× Loup confirmé
avatar

Messages : 1492
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 18
Pseudo : Etheldrede
Nom(s) perso(s) : Uriel
Clan(s) & rang(s) : Chef Guerrier Toxic

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Mar 3 Juin 2014 - 19:53




Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce bordel?

S'il vous plaît?



Bon les doutes c'est une chose, la confirmation, une autre. Mais autant Sashka résistait à l'envie de rester gueule béante autant son cerveau était assailli par un millier d'information assez perturbantes.
Respire un bon coup Sashka ma grande parce que la, ce n'est pas un blague stupide ou un rêve.

Silencieuse la louvette se contenta de grogner qu'elle n'était pas une demoiselle et que de toute manière ce n'était pas parce qu'ils étaient entrés en collision que c'était forcément de la faute de l'autre crétin de revenant.
Admettre ses erreurs, voilà quelques chose qui ne plaisait guère à la fille de Roen.

"- Toute façon qu'est-ce que tu fous là?"

Il ne fallait pas se fier à son regard hautain, méfiant et limite méprisant. Là, la future chasseuse manifestait plus d'un intêret au loupiot.
Mais sa mère la coupa avant qu'elle n'agresse le loup de son âge pour avoir des réponses à quelque chose qui surpassait son intelligence.

"- Bien sûr qu'on se connaît! Et par pitié arrête avec tes histoires d'odeurs."

Roen s'affala sur le sol, était-ce bien Nanaki au moins? Bien sûr que oui, il n'y avait qu'un loup avec une flamme à la queue.
Visiblement elle s'était plantée dans le surnom, ce n'était pas la Torche Toxic, mais le Phoenix. Un rire nerveux lui échappa, visiblement il avait perdu la mémoire:

"- Je suppose que tu dois avoir des questions à me poser sur... Toi même?"

Revenir en haut Aller en bas
Sylag
Lutin du Père Noël
Lutin du Père Noël
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 23
Pseudo : Sylag, gify (pour Maléfique). (anciennement : strife)
Nom(s) perso(s) : Nanaki (Actuellement décédé, veuillez laisser un message, il vous répondra aussitôt qu'posthume) / Halstørklæde (4 ans)
Clan(s) & rang(s) : Toxic, guerrier / Toxic, Assassin (guérisseur).

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Mer 4 Juin 2014 - 20:34

    La jeune louve qui faisait ma taille grommela quelque chose que je ne compris pas bien. Mais ce n'était pas grave. Cette aspect là chez elle, comme si elle était décontenançait me plaisait. Non pas que je le trouvais drôle ou autre chose du même genre – je vois pas ce qui pourrait justifier qu'on se moque de quelque chose comme ça. Mais ça lui donnait un coté bien plus attachant. En tout cas j'avais d'autant plus envie de la connaître maintenant que je savais qu'elle n'avait pas qu'un coté « fonce dans le tas » - je ne trouvais pas d'autres mots pour qualifier l'effet qu'elle m'avait fait plus tôt. Je pris également une position assise. C'était plus confortable pour parler que de rester debout.

    Mais elle sembla reprendre rapidement ses moyens et avant que je puisse leurs demander ce que je faisais ici, la plus petite me demanda ce que je foutais ici. J'aurais bien articulé quelques mots histoire de dire que je n'en savais rien et aussi pour leur demander si elles étaient guérisseuses. Mais la louve adulte ne m'en laissa pas le temps. Apparemment elle me connaissait et je devais la connaître. C'était évident pour elle. Moins pour moi même si j'étais certain de connaître son odeur. Mais apparemment elle aimait pas que je parle de son odeur … Étrange. Dés qu'elle me laisserait parler je lui demanderais pourquoi. Juste après s'être affalée par terre, elle reprit à nouveau la parole. Si bien que depuis tout à l'heure, je devais avoir l'ai fin à ouvrir mon claper et à le refermer sans qu'aucun son n'en sorte. A mon avis, ça ne jouerait pas en ma faveur si je voulais me faire ma première amie. Première ? J'en avais peut-être d'autres de mon âge. Mais vu que je ne m'en souvenais pas …

    « Des questions à vous poser ? Sur moi ? Bah euh … Je sais pas trop. Si vous dites qu'on se connaît je vous crois, mais avant de me réveiller ici, je me souviens de rien. Enfin si, je sais que je m'appelle Nanaki et que j'ai une grande famille qui dors dans une grotte plus au sud. Doit y avoir des guérisseurs là bas, je pensais m'y rendre pour qu'ils me disent se que je devais faire pour nourrir ce petit écureuil. »

    Je leur désignait l'écureuil rapidement avant de reprendre la parole pour poser les questions qui me trottaient à l'esprit. L'Adulte supposait bien, en parlant, je m'étais rendu compte qu'elle pouvait m'en apprendre plus sur moi et que, si c'était le cas, je voulais savoir.

    « Je pensais aussi y aller pour qu'on me dise ce que j'ai bien pu faire pour tout oublier, mais si vous me connaissez, vous pouvez sûrement me parler de moi. Enfin, j'ai pas tout oublié. J'ai quelques flash pas très compréhensible. Par exemple l'un d'eux était votre odeur Madame. D'ailleurs je comprend pas pourquoi ça a l'air de vous ennuyer, c'est un compliment de dire à quelqu'un qu'elle sent bon non ? »

    Me tournant vers la tigrée, j'ajoutais toutefois, dans la volée, espérant ne pas l'avoir vexé :

    « Non pas que vous ne sentiez pas bon Mademoiselle. Votre odeur à vous est moins forte mais n'en reste pas moins très agréable. Vous avez quelques points communs, vous ne seriez pas parentes ? »

    Et comme cela m'était apparemment naturel lorsque je posais une question en position assise, je penchais la tête sur le coté, dressant une oreille et rabattant l'autre pour ponctuer mon interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
Etheldrede
× Loup confirmé
× Loup confirmé
avatar

Messages : 1492
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 18
Pseudo : Etheldrede
Nom(s) perso(s) : Uriel
Clan(s) & rang(s) : Chef Guerrier Toxic

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Dim 8 Juin 2014 - 10:27






C'est bien lui.


Il n'a pas changé visiblement...




Saska le regardait calmement ouvrir et fermer la bouche, on aurait dit un poisson. Une fois sa mère l'avait amené pêchée et d'un coup de patte avait fait sortir de l'eau un poisson au ventre aux écailles multicolore et au dos argenté, une truite arc-en-ciel si elle s'en souvenait bien.
Le poisson avait gigoté sur l'herbe ouvrant et fermant la bouche essayant en vain de respirer et dans un élan de pur bonté Sashka l'avait achevé.

Sauf que là il s'agissait d'un poisson de sa taille, pourpre et blanc avec une queue en flamme et des rayures.
Ouais ce Nanaki ressemblait à un poisson actuellement.
Puis répondant à sa mère, il causa sur une grande famille blablabla, les Toxic quoi et sur un écureuil.
Minute, Sashka observa et finit par voir la minuscule boule de poil sur son dos, seriously? Monsieur voulait gérer un écureuil?

"- J'suis pas sûre que tu trouves un guérisseur qui te dise autre chose que: "Bouffe le et abrège ses souffrances". Et puis j'sais pas si ça boit du lait mais je pense pas qu'une nourrice accepterait de lui en donner ou quoi que ce soit."

C'était sur un ton impassible qu'elle avait dit ça, pour elle l'écureuil n'avait aucune chance de survie.
Il continua en parlant de son envie de savoir les causes de son amnésie et jetant un coup d'oeuil à sa mère, la loupiote se dit qu'il valait mieux que pour les grandes lignes ce serait à elle de gérer.
Mais il changea de sujet parlant de parfums d'abord, Naki s'adressa à sa mère qui fit un rictus blasé et quelques peu désespéré il fallait le dire puis il s'adressa à elle.

Sashka eut elle aussi un rictus mais réagit de manière plus... Violente, sachant que visiblement il tenait à l'écureuil, elle se contenta surtout de violence verbale:

"- Espèce de pervers! On parle pas d'odeur aux louves durant les chaleurs!"

Et comme pour accentuer sa phrase elle lui mit une tape sur le museau tout en le fusillant de ses yeux rubis.
Mais sa mère la leva du milieu par la peau du cou et la mit à côté d'elle histoire d'éviter qu'à la fin de la conversation, Sashka le réduise en charpie.

"- Et bien ton amnésie peut s'expliquer parle fait que tu sois mort."

Roen dit ça laconiquement, d'après elle il n'y avait pas vraiment de manière d'annoncer ça normalement.

Revenir en haut Aller en bas
Sylag
Lutin du Père Noël
Lutin du Père Noël
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 23
Pseudo : Sylag, gify (pour Maléfique). (anciennement : strife)
Nom(s) perso(s) : Nanaki (Actuellement décédé, veuillez laisser un message, il vous répondra aussitôt qu'posthume) / Halstørklæde (4 ans)
Clan(s) & rang(s) : Toxic, guerrier / Toxic, Assassin (guérisseur).

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Mer 11 Juin 2014 - 18:07

    La louve de mon âge m'attrista un peu en me disant que les guérisseurs me conseilleraient de manger la petite bête. Non, même pas la peine d'y penser. Et puis tant pis si je pouvais pas lui trouver du lait. En écureuil, ça devait bien manger d'autres truc ? De l'herbe, des baies, des choses de ce genre non ? Bref, j'avais continué mon discours en essayant de ne pas m'en faire pour la frêle créature.

    En parlant de leurs odeurs, les deux louves réagirent bizarrement. La grande avait l'air exaspérée. Mais le plus surprenant pour moi fut la réaction de la louve de mon âge qui, elle, paraissait vraiment offensée. Je n'avais pourtant pas voulu ça, bien au contraire. Après une expression faciale étrange, qui me donnait envie de me rouler en boule, elle me traita de pervers. Je n'étais pas sûr de savoir ce que ça voulait dire, mais en tout cas ce n'était pas un compliment. Je gémis lorsqu'elle me frappa sur la truffe. À voir son regard, elle était vraiment en colère. Je n'aurais visiblement pas du aborder ce sujet à cause de ces « chaleurs ». Mais qu'était-ce donc ?

    Je tentais de m'expliquer et de dire que j'étais désolé, mais seule un petit gémissement s'échappa. La grande louve attrapa la petite par le cou et la déplaça à coté d'elle, comme pour l'éloigner de moi. Sentant certainement que tout n'était pas joyeux, la petite boule de poil poussa un petit  « Squicky ! ». Puis la louve se tourna à nouveau vers moi et me dit d'une voix étrange que ma perte de mémoire était sans doute due à ma mort. Ma mort !? Mais j'étais vivant ! Comment pourrais-je être mort si j'étais vivant ? Cette nouvelle bouffée de surprise me dénoua la langue et je pu à nouveau parler pour lâcher toutes mes questions.

    « Mort ? Mais je ne suis pas mort, je suis là, bien vivant. Je me suis sans doute endormi hier. Ce n'est vraiment pas drôle. » dis-je d'abord, avant de m'adresser aux deux louves et en particulier à la plus petite :

    « Je ne comprend pas ce qu'il m'est arrivé mais je ne voulais pas vous offenser. Je ne sais pas ce que sont ces « chaleurs » dont tu as parlé. C'est celles de l'été ? Mais on est au printemps non ? C'est quelque chose dont je devrais me souvenir? Quoi qu'il en soit, pardon d'avoir parler d'odeurs si ce n'était pas bien... »

    C'était finalement sorti. Je n'avais vraiment pas idée du pourquoi ce que j'avais fait était mal. Mais avec le regard qu'elle m'avait jeté, c'est sûr que la petite louve n'allait pas vouloir s'amuser avec moi après que la grande ait répondu à toutes mes questions … je m'était maintenant un peu calmé et si j'avais du mal à regarder droit dans les yeux les deux louves, je pu tout de même me résigner à écouter d'un bout à l'autre ce que l'adulte avait à me dire sur moi. Peut-être que tout deviendrait plus clair.

    « J'aimerais vraiment savoir ce qu'il m'est arrivé et pourquoi ... »

    Sur ses mots, j'enroulai ma queue enflammée autour de mes pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Etheldrede
× Loup confirmé
× Loup confirmé
avatar

Messages : 1492
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 18
Pseudo : Etheldrede
Nom(s) perso(s) : Uriel
Clan(s) & rang(s) : Chef Guerrier Toxic

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Dim 15 Juin 2014 - 20:37





De ta mort,


Je suis témoin.




Sashka véhémente protesta contre la décision de sa mère de la mettre en recul, pas la peine d'en faire tout un plat non plus!
Puis étonnée de la décision de sa mère d'annoncer à Nanaki sa situation de but en blanc. La gamine se tut.
Bien sûr, elle avait été témoin de la mort du loup après tout elle s'était allongée près de son cadavre n'est-ce pas?

Mais cela faisait carrément bizarre de le voir en miniature (quoi que... de son âge) et vivant! M'enfin, pour l'instant valait mieux qu'elle se taise histoire de laisser sa mère plaçait les bases de la sortes d'identité de Nanaki.
Roen d'ailleurs resta immobile tandis qu'il protestait contre son ex-état de cadavre. Puis d'une voix calme, la chef guerrière continua:

"- Pour être plus précise, tu as, enfin, tu avais le même âge que moi à quelques mois près. Nous nous sommes connus peu après t'as remise de glowsticks et nous avons sympathisés notamment en tant que camarades de rang. Je suis guerrière et tu l'étais aussi. Puis de récents évènements m'ont placé en chef guerrière tandis que toi, je suis désolée vu que je ne suis arrivée que quand il était trop tard. Piètre amie que je suis n'est-ce pas..."

La voix de Roen se fêla sur ses derniers mots, elle avait culpabilisé durant des semaines. Ne pas être capables par deux fois de sauver la vie de ceux à qui elle tenait lui avait brisé le coeur.
Sashka se blottit contre le pelage blanc de sa mère essayant de lui apporter un quelconque réconfort.

"- ... Enfin, lorsque je t'ai trouvée, Sashka était avec moi. Et tu étais mort des suites d'un combat, et te connaissant sans doute de la pluie. Je n'ai pas vraiment pu te venger car ma fille m'accompagnait mais je te jure que l'envie m'a hanté durant des nuits."

Puis se disant que le témoignage de sa mère n'était sans doute pas très convaincant. Sashka se faufila entre les pattes de celles-ci, regarda de ses yeux rubis les yeux azur du loupiot et dit:

"- C'est vrai. Je t'ai veillée jusqu'à ce que tu t'enflammes."

Puis pour les chaleurs, Roen avait fais exprès de ne pas prendre garde aux excuses du loupiot mais Sashka se disant que si personne ne lui expliquait il ne le saurait jamais, fronça les sourcils et lâcha dans un modèle d'impassibilité:

"- C'est la saison où les odeurs des louves attirent l'attention des mâles pour faire des bébés."

Surprise, Roen regarda sa fille bouche bée et grogna lâchant que les enfants ne savaient plus tenir leurs langues quand il fallait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Sylag
Lutin du Père Noël
Lutin du Père Noël
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 23
Pseudo : Sylag, gify (pour Maléfique). (anciennement : strife)
Nom(s) perso(s) : Nanaki (Actuellement décédé, veuillez laisser un message, il vous répondra aussitôt qu'posthume) / Halstørklæde (4 ans)
Clan(s) & rang(s) : Toxic, guerrier / Toxic, Assassin (guérisseur).

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Dim 22 Juin 2014 - 19:29

    Tandis que je regardais en partie mes pattes et en partie celles des deux louves, la plus grande des deux me résuma ce qu'elle savait de moi et de ma mort. Apparemment j'avais été vieux, aus'si vieux qu'elle même s'il y avait plus vieux à n'en pas douter. J'avais même fait parti des guerriers. Quand elle arriva au passage où elle était arrivée trop tard et que sa voix dérailla, je compris à quel point on devait être amis. Ce n'était une simple connaissance. On avait du s'amuser ensemble de temps en temps. Du moins, c'est ce qu'il me semblait comprendre à sa tristesse.

    Compatissant, je redressais les yeux à ce moment là tandis que la plus petite des deux se blottissait contre elle. Elle me dit ensuite que sa fille du nom de Sashka était avec elle et qu'elle n'avait pas pu me venger. Je n'avais pas vraiment compris le passage sur la pluie mais si j'étais mort au combat, ce devait être une mort digne non ? Un instant, je me demandais si j'aurais souhaité qu'elle me venge – à supposer que tout soit vrai mais le simple fait qu'elle soit une de mes amies me suffisait pour avoir une confiance absolue en elle. j'en conclu en un instant que si cela avait mis sa vie ou celle d'une autre personne en danger, ça n'en valait pas la peine. Elle avait donc fait le bon choix.

    Ensuite, la petite louve s'avança pour me dire qu'elle m'avait veillé jusqu'à ce que je prenne feu. Froussant les sourcils à cette phrase que faisait tilt dans ma tête, je l'écoutais tout de même continuer à propos d'odeurs, de loups et de bébés. Puis tandis que la grande paraissait surprise et qu'elle grommelait quelque chose à propos d'enfants et de langues, j'en profitait pour réfléchir à voix haute à ce qu'elles venaient de dire.

    « Tu m'as vu m'enflammer ? Tu étais là ? Mais pourtant la grande louve – je ne connaissais pas encore son nom, ou plutôt, l'avais-je oublié – a dit qu'elle était avec … - mon esprit fit le rapprochement. Sashka ! Tu es donc Sashka et elle - dis-je en montrant la grande louve du museau – c'est ta maman ! »

    Je n'étais pas mécontent de mes facultés de déductions. En plus d'en apprendre plus sur moi même, j'avais découvert des infos sur les deux louves qui me faisait face. Et je n'aurais plus à me demander comment je devais appeler celle de mon âge. C'est mieux de connaître le nom de ceux avec qui on veut s'amuser non ? Je repris ensuite la parole :

    « Donc je me suis battu, j'ai perdu et j'ai … brûlé ? C'est pas un peu étrange de brûler pour perdre plusieurs années ? Enfin, ça l'est sans doute moins que de mourir et d'être encore vivant ensuite … Vous savez comme ça a pu arriver ? »

    Puis, réfléchissant à la dernière chose qu'avait dit Sashka, je me mis à marmonner avant que le sens des mots me parvienne en totalité et que je m'exclame d'une fois retentissante :

    « Heeeeiiinnnn ??!!! Attirer les mâles pour faire des bébés ? Mais je veux pas moi ! J'étais peut-être vieux avant mais je suis jeune maintenant, on fait pas de bébés quand on est jeune, c'est pour les adultes ça ! Et puis je sais même pas comment on fait en plus ! »

    J'étais bouleversé de cette révélation et mon agitation le montrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !
avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Mar 24 Juin 2014 - 12:22

Citation :
    Il y résonnait une agitation anormale chez les Toxics. Une louve et sa fille avaient disparus, du moins, n'étaient pas revenues depuis bien trop longtemps. Il s'agissait de Roen et sa fille, Sashka, qui n'avait même pas à sa première année, et c'est ce pourquoi Mairma allât d'elle même éclaircir ce mystère. La louve avait elle rencontré un solitaire ?

    C'est le pas vif que l'alpha quittât ses terres. Elle savait bien que jamais la louve n'aurait été chez les Acids, et en conclusion qu'elle n'était pas non plus chez les siens, il ne restait que les terres solitaires. C'est là-bas que la bleue se dirigeât sans trop chercher à comprendre, elle suivait son intuition, elle en était bien plus que sûre …

    La louve ralentit sa cadence, scrutant le moindre endroit. Un loup blanc dans un décors aussi sombre ne devait pas passer inaperçu. C'est donc ainsi que Roen se montrât timidement, elle et sa fille. Mairma était à la fois soulagée … Mais perplexe. Nanaki ? Il avait été tué lors d'un affrontement avec un solitaire, comment pouvait-il être encore là ?

    Dans un grondement méfiant, la louve bleue s'interposât entre les deux louves et le possible usurpateur, poil hérissé, sa queue fouettait l'air frénétiquement. Non, elle n'était pas tranquille quant à cette étrange présence. Il était réel, mais pourtant mort. Il était impossible que ce soit l'utilité d'un pouvoir quelconque. Son regard vif se fit dissuasif.

    - Je peux savoir qui tu es ? Roen, Sashka, restez derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Etheldrede
× Loup confirmé
× Loup confirmé
avatar

Messages : 1492
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 18
Pseudo : Etheldrede
Nom(s) perso(s) : Uriel
Clan(s) & rang(s) : Chef Guerrier Toxic

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Ven 27 Juin 2014 - 17:00

 



Digérer la nouvelle.
Et la faire passer.





Bon il semblait avoir capté leurs noms, ah ouais elles avaient oublié de se présenter. Trop fort il avait capté que la grande louve en question était ma mère.
Voyant que celle-ci d'ailleurs restait toujours un peu larguée, sans doute à cause du choc. On ne voyait pas tout les jours un de ses amis d'enfance réincarner n'est-ce pas?
Surtout qu'elles l'avaient tous deux vu réduit à l'état de cadavre puis en bûcher.

"- Ouais, ma mère s'appelle Roen. Elle est la chef guerrière de notre clan, les Toxics."


La loupiote disant cela, étant particulièrement fière du rang de sa mère. Même si cella là ne s'en vantait pas vraiment, Roen restant bien plus humble pour ce qui était de son rang.
Puis alors qu'elles venaient qu'en même de lui dire qu'il avait perdu au combat et en était mort. Nanaki changea de sujet revenant sur le sujet des chaleurs. Réaction typique d'un mâle, du moins loupiot.
Pleine de sarcasme, sachant qu'il l'avait bien cherché avec ses questions débiles la louvette lâcha:

"- T'as qu'à te boucher la truffe."


Roen lui mit une petite tape du bout de la patte histoire de la calmer, ses oreilles se dressèrent tandis que le vent lui apportait une odeur familière et que les herbes bruissaient.
Mairma arriva crocs dehors, s'interposant entre le loupiot pourpre et elle même et sa fille.
Comprenant le désarroi de son Alpha, Roen resta calme. Il y avait de quoi être perturbée, elle l'admettait volontiers. Cela aurait put facilement être un usurpateur, après tout des espions leur avait dit que certains loups Acid pouvaient usurper l'apparence de certains loups.

Mais pour toutes les réactions et les stupidités que le loupiot avait sorti il ne pouvait s'agir que de Nanaki. C'était ce que pensait Roen une moue exaspérée adressée au louveteau.
Elle s'avança se mettant devant la louve bleue et s'inclinant, parla:

"- Dame Mairma, il ne peut s'agir que de Nanaki. C'était un ami d'enfance, je le connais bien, ce loupiot est lui même. Rappelez vous, nous ignorions son pouvoir si ce n'était son état de santé lié aux flammes. Et dans mon rapport je vous avais raconté qu'il s'était enflammé tout seul."


Sasha avait profité que sa mère ne la regarde pas pour se faufiler entre les pattes des des louves et rejoignit le loupiot.


Revenir en haut Aller en bas
Sylag
Lutin du Père Noël
Lutin du Père Noël
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 23
Pseudo : Sylag, gify (pour Maléfique). (anciennement : strife)
Nom(s) perso(s) : Nanaki (Actuellement décédé, veuillez laisser un message, il vous répondra aussitôt qu'posthume) / Halstørklæde (4 ans)
Clan(s) & rang(s) : Toxic, guerrier / Toxic, Assassin (guérisseur).

MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   Ven 4 Juil 2014 - 13:54

    Sashka m'apprit le nom de sa mère, ainsi que ça place dans le clan. J'avais alors lâché un « whoua » admiratif. Ainsi, cette louve qui m'avait connu … avant – décidément, même si je la croyais sur parole sans problème, il m'était difficile de penser que j'avais était de son âge par le passé – s'appelait Roen. Et en plus de ça c'était la chef des guerrières. Je connaissais donc des personnes importantes dans cette grande famille qu'étaient les « Toxics ».

    Suite à ma remarque sur ce coup fourbe de la part des femelles pour attirer les mâles, la louve de mon âge rétorqua que je n'avait qu'à me boucher la truffe. Étonné par cette solution peu banale, je haussait les sourcils tandis que Roen assenait un petit coup de patte à Sashka. Les coutumes mère-fille étaient plutôt étranges … Mais je laissais passer cela pour me concentrer sur un moyen de me « boucher la truffe ».

    Ainsi, tandis que la louve adulte se redressait et flairait quelque chose je m'essayais à la tâche. Tout d'abord, je tentais de plaquer ma truffe contre le pelage de mon poitrail. Pas assez d'allonge. Je tentais donc avec celui de ma patte avant droite. Pas trop mal mais ça bouchait pas tout à fait à gauche. La patte droite donc. Même chose, le coté droit de mon museau était pas suffisamment couvert. Bon bah … Les pattes alors. Les coussinets étaient pas assez moelleux, j'arrivais pas à bien faire le travail.

    Non loin de là, une odeur portée par le vent se rapprochait. C'était sans doute ça qu'elle avait sentit, mais elle ne semblait pas inquiète alors je n'y fis pas vraiment attention. Ha voilà ! Une idée particulièrement ingénieuse m'était venu à l'esprit. Nul doute que j'y arriverais comme ça. Sans plus attendre, je déplaçais ma queue vers mon museau et plaçait le bout enflammé contre ma truffe. Les flammes ne me brûlèrent pas – normal, me dis-je, c'était les miennes... A tout les coups, ça suffirait pour boucher ma truffe.

    C'est à ce moment là que la louve toute bleu avec une crête violette fit son apparition et s'interposait entre moi et les deux louves. Elle avait l'air plutôt méfiante mais elle dégageait une sensation de puissance impressionnante. Elle n'avait vraiment pas l'air commode malgré qu'elle semble plus âgée que Roen. Me laissant distraire face à ce sentiment de … euh … admiration, voilà c'était le mot, je me pris à devenir sensible aux chatouilles du bout duveteux de ma queue. Inspirant par à-coup et plissant les yeux, je fini par souffler fortement avec le nez sur ma flamme encore en place. Aussitôt, une sensation de froid m’envahis et me fit frissonner de tout mon long.

    « Brrrrr » lâchais-je en me remettant rapidement sur mes pattes pour m'ébrouer et retirer cette sensation désagréable. Décidément, ça non plus ça ne fonctionnait pas …

    Je reportais mon attention sur l'inconnue. Elle s'était visiblement adressée à moi mais avec tout ça j'avais pas vraiment écouté … Qu'est-ce qu'elle attendait de moi ? Heureusement Roen me sauva en lui parlant de moi, de mon pouvoir et de mes flammes. 'était un peu embarrassant d'entendre parlé de soi ainsi, surtout que j'y comprenais pas grand chose à leurs histoires.

    Pendant que les louves papotaient, Sashka en profita pour me rejoindre. Chouette, je serais pas tout seul de mon coté, merci à elle. J'engageais donc la conversation :

    « Non décidément, me boucher la truffe ça va pas être possible … Alors comme ça je me suis enflammé ? C'était comment ? Ça arrive à tout le monde ? Et pourquoi vous avez pas de flammes à votre queue ? Yen a beaucoup des « sans flammes » chez les Toxics ? »

    Que de questions … Et encore, je ne posais que les plus premières qui me vinrent à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début d'une saison (Renaissance I) [Roen + Mairma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
» Ouverture de la saison de la chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf Reborn :: × Les oubliettes :: × Partie RP-
Sauter vers: