AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Leçon de maintien. [pv Lucille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylag
Lutin du Père Noël
Lutin du Père Noël
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 23
Pseudo : Sylag, gify (pour Maléfique). (anciennement : strife)
Nom(s) perso(s) : Nanaki (Actuellement décédé, veuillez laisser un message, il vous répondra aussitôt qu'posthume) / Halstørklæde (4 ans)
Clan(s) & rang(s) : Toxic, guerrier / Toxic, Assassin (guérisseur).

MessageSujet: Leçon de maintien. [pv Lucille]   Dim 25 Mai 2014 - 20:01

    Ce matin, profitant du remue ménage créé par des camarades de jeu, j'ai réussi à me faufiler sous le regard des nourrices. Elles ne sont pas beaucoup et nous surveiller tous semblait un peu difficile. Une résolvait un conflit entre deux louveteau qui se chamaillaient, l'autre surveillait un plus jeune et la troisième avait veillée une partie de la nuit et prenait son « quart de repos » ou un truc comme ça. Ya quelques jours je les ais entendu dire qu'elles, ou plutôt ils car c'était trois mâles avaient hâte que d'autres personnes rejoignent leur rang, d'autant plus avec la période des chaleurs qui présageait l'arrivée d'autres camarades de jeu pour moi.

    Bon, j'avoue ne pas avoir compris ce qu'ils entendaient par « période de chaleur » mais d'un autre coté, j'ai du mal à comprendre pourquoi ce sont trois mâles qui nous surveilles. Ça ne devrait pas plutôt être des louves ? Elles, elles pouvaient donner du lait aux plus petits et les mères n'auraient pas à passer pour donner le leur. Et puis d'ailleurs, pourquoi on disait « une » nourrice alors que c'était pas des femelles ? Décidément le monde des adultes était bizarre. M'enfin bref, c'était plus trop mon soucis à moi qui ne prenait plus de lait. Ou plutôt pas, car le seul souvenir d'une prise de lait qui me restait, c'était un rêve, et c'était une tigresse qui m'allaitait. Ma mère sûrement, mais elle, elle n'avait pas de flamme sur sa queue.

    Voilà que la végétation rétrécissait. En sortant de la grotte, j'avais foncé vers le sud. Au nord y avait l'étang mais apparemment, vers le sud il y avait un monde fait que d'eau. Il fallait que je vois ça de mes yeux, même si j'avais peur de l'eau pour une raison étrange. Puis il fallait que je montre ça à Squicky.

    Squicky ? C'était mon écureuil. Ou plutôt le bébé écureuil qui m'avait adopté quand j'étais revenu à moi prêt de l'étang. Il semble très attaché à moi et tant mieux car il est vraiment amusant. Je ne m'ennuie jamais avec lui. Je l'ai appelé comme ça car c'est ce qu'il a pas arrêté de me dire quand je lui ai demandé son nom. De tout petits « Squicky, Squicky ». Il mange des baies, il est pas trop compliqué par contre il tache, mais c'est une autre histoire. En tout cas il a pas besoin de lait donc on peut se nourrir tous les deux sans problèmes. J'aimerais lui apprendre des choses, comme faire des sauts amusants ou venir se placer pour qu'on ait l'air plus drôles tous les deux. Mais je sais pas comment faire et les nourrices avaient pas l'air très enjouaient pour me dire comment faire hier. Peut-être qu'elles ne savaient tout simplement pas. C'est en partie pour ça que j'étais allé faire un tour aussi. Pour qu'on voit du paysage et pour réfléchir à comment faire pour que Squicky me comprenne parfaitement.

    Car oui, il avait pas l'air de parler le loup... D'un autre coté, je ne parlais pas l'écureuil non plus. Ya trop de nuances sur les « s », les « k »  et les « i », un vrai calvaire de différencier tout ça. Quand je l'appelle il sait que c'est moi et il vient, grimpe sur une de mes pattes et se place dans ma crinière pour s'y accrocher avant que je ne m'élance, et quand j’entends des « Squicky, Squicky », je m'approche pour voir si c'est lui. J'arrive à le reconnaître et à différencier un peu sa voit maintenant. J'ai un peu de mal parfois, mais c'est rare que des écureuils me laisse approcher à par lui donc ça va encore.

    Sur cette réflexion, je traversais un buisson en faisant attention à ce que des branches ne giflent pas Squicky – il est plus fragile que moi – et c'est là que je l'ai vu. Le monde fait d'eau, en parti plat et en parti en mouvement. C'était bien plus impressionnant que ce que j'avais imaginer. Squicky s'était dressé sur mon coup et ses pattes avant s'appuyaient maintenant sur le bord de mes oreilles. Rien qu'à imaginer cette pose, c'était l'une de celles que j'aurais voulu apprendre à reproduire.

    Reniflant l'air salé, j'y décelait aussi du loup. Et beaucoup plus près que je ne le pensais. En faite, j'apercevais une louve sur l’étendu de sable. Les reflets du soleil sur la surface liquide me l'avaient cachée. Chouette, une adulte à qui parler !
Revenir en haut Aller en bas
Lyly Kanda
Petit Père Noël
Petit Père Noël
avatar

Messages : 1209
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 23
Pseudo : Lyly Kanda
Nom(s) perso(s) : Leeyum
Clan(s) & rang(s) : Acid, bleu

MessageSujet: Re: Leçon de maintien. [pv Lucille]   Sam 2 Aoû 2014 - 18:44

La mer était sans doute l'endroit qu'elle aimait le plus. Elle adorait regarder les étendues d'eau briller au soleil et montrer une face calme et sage. Alors qu'en dessous c'était tout le contraire et elle savait combien c'était dangereux de nager dans les eaux profondes.
Ce jour là, elle avait décidé de s'allonger dans le sable et de profiter d'un bain de soleil. Son pelage très proche de la couleur du sable la masquait assez bien et elle s'était autorisée à fermer les yeux. Elle se perdit dans ses songes longtemps. Puis un bruit se fit entendre et elle ouvrit ses yeux rubis pour voir arriver un étrange petit avec des rayures. Au vu de son objet brillant, il était dans un clan, mais il était étrange de voir l'âge qu'il avait. Elle l'accueillit avec un grand sourire, car au fond elle aimait bien les enfants.

"Bonjour jeune homme ! N'aie pas peur, approche !"

Elle se redressa afin de mieux voir le jeune loup, et surtout de ne pas se laisser surprendre et avoir. Au vu de l'attitude du loup, elle se rendit vite compte qu'il n'était pas du tout farouche et peut être encore moins timide que prévu. Elle s'en amusa un peu. Elle ne voulait pas avoir d'enfants, mais elle adorait les garder et parler avec eux. Ils étaient souvent amusants et possédaient leurs propres mondes. Elle le laissa arriver jusqu'à elle.

"Et comment s'appelle mon charmant invité surprise ?"

Elle sourit et constata qu'il avait un écureuil sur la tête. Elle haussa les sourcils, surprise, puis rigola. Ainsi il avait sans doute un animal de compagnie.

"Et son petit accompagnateur ? "

Bavarde ? Non elle était juste avenante et aimait bien engager la conversation. Avec les enfants, elle ne se montrait nullement timide.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leçon de maintien. [pv Lucille]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucille, la chevalière argentée
» Des actions pour le maintien des filles à l'école
» [1748] Vomis des Enfers ~ Lucille [Lydia & Hypnos]
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» cérémonie d'octroi de fief de mérite du 12 aout 1459

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf Reborn :: × Les oubliettes :: × Partie RP-
Sauter vers: