Punk Wolf Reborn


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !


Messages : 979
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]   Lun 28 Mar 2016 - 1:15

    If you're a lover, you should know
    The lonely moments just get lonelier





    La chaleur recommençait à taper doucement. Malgré les giboulées de Mars plutôt rares, la majorité des habitants de ces terres cavalaient déjà dehors. De plus, la période des naissances touchait à sa fin, il n’était donc pas si rare que ça de voir des louveteaux brailler un peu partout dans les terres, des parents inquiets et surtout les nourrices des clans galoper derrière une véritable meute de mioches, leur faisant voir de toutes les couleurs. Et ce, qu’importe l’endroit, y compris sur les terres libres.

    Ici, la désolation résonnait souvent. On retrouvait parfois certains louveteaux dits perdus, mais sans vie. D’autres fois, on en retrouvait qu’une partie, ou juste une odeur. Toute cette infinitude de possibilités pour un même but. Phantom soupira, un peu rageante, et se dirigea nonchalamment vers l’Île Funèbre, un des rare lieu où elle y trouvait la paix, car peu de loups osaient s’y aventurer. Il faisait encore jour : le soleil ne faisait que se coucher, elle avait donc largement le temps de s’y balader et de peut-être y trouver un nouveau jouet pour la soirée.

    Elle s’aventura alors à travers le petit continent, passant brièvement le passage d’eau le séparant des terres, et parvint enfin dans cet endroit … Peu accueillant. Il n’était pas si dangereux d’ailleurs, juste horriblement angoissant tant le silence était pesant. Phantom se dirigea presque automatiquement vers le vieux Manoir, qu’elle connaissait plutôt bien tant ses venues ici étaient régulières. Limite elle aurait pu se faire graver une plaque et la coller à l’entrée, bien que délabrée. Mais une présence était aussi là, une fois à l’étage. La jeune louve plaqua ses oreilles sur sa nuque, tous ses sens en alerte. Cependant, le soleil tombant dehors l’inquiétait plus que ce qui pouvait se trouver ici.
Revenir en haut Aller en bas
Elle
× Nouveau né
× Nouveau né


Messages : 23
Date d'inscription : 15/03/2016
Pseudo : Elle

MessageSujet: Re: Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]   Lun 28 Mar 2016 - 16:41

« The excitement of dissection is sweet
My skin crawls with orgasmic speed
A lifeless object for my subjection
An obsession beyond your imagination
Primitive instinct a passion for flesh
Primal feeding on the multitudes of death
Sadistic acts a love so true
Absorbingly masticating a part of you »


La lumière était basse, le soleil traversait la ligne d'horizon. Cet endroit ne lui rappelait en rien sa terre natale. La chaleur, la plaine, le volcan, la jungle. Il n'avait jamais connu le froid ou la neige avant. Sa fourrure était majoritairement courte, bien que plus longue sur l'épine dorsale, et elle ne le protégeait donc pas vraiment des vents froids et cruels de l'hiver. Heureusement, la température commençait enfin à se réchauffer, cette chose qu'on appelait le printemps arrivait. Pas qu'il n'ait pas trouvé des moyens de se réchauffer durant les nuits glaciales, mais il n'était décidément pas à l'aise avec cette saison. Les choses manquaient de couleurs et de vie, comme un désert blanc et froid. Et lui aimait tellement le rouge et la lueur de la vie qui s'éteignait dans le regard d'une proie. Il était bien content qu'il y ait autant de loups sur ces terres. Sur sa terre natale, les autres meutes avaient fui leur présence et ils croisaient rarement un autre lupin.

Il releva la tête. Une fenêtre brisée laissait passer les derniers rayons de lumière de la journée. Il avait trouvé cet endroit… étrange… le jour même, et il l'avait bien aimé. Idéal pour s'isoler, pour se protéger du vend et du froid, mais surtout, idéal pour entendre les intrus. Les pas résonnaient dans les couloirs et pièces vides du manoir - enfin, il l'aurait appelé manoir s'il avait su ce qu'était un manoir, et étant un loup il l'ignorait, et d'ailleurs, dans un monde sans humains qui avaient construit ce bâtiment ? - permettant au solitaire de repérer à l'avance tout individu. C'était ce qu'il avait fait un peu plus tôt, découvrant un jeune loup de quelques mois, un solitaire sans aucun doute, qui avait eu le courage d'approcher l'endroit lugubre. Il avait rassuré le jeunot effarouché, il lui avait parlé. Il avait 6 mois et il vivait avec sa mère, solitaire elle aussi. Il aimait bien l'hiver, lui, mais il n'avait jamais connu l'été non plus.

Le loup gris et blanc baissa les yeux sur les restes de son repas. Il aimait la chaire jeune bien plus que celle des adultes, car elle était plus tendre et plus juteuse. Il aimait bien aussi savoir qui il mangeait avant de le tuer. Et il aimait voir la surprise et la peur briller dans le regard de ses proies. C'était la même chose avec les chevreuils ou les lapins - quoiqu'ils ne discutassent pas -, mais la chair d'un loup avait à son goût quelque chose de magique et d'unique. Cela lui rappelait un peu sa vie d'avant. Le nez de nouveau pointé vers la fenêtre, Hélios songea au passé, la cadavre du louveteau entre ses pattes. Il se souvenait des cérémonies de mise à mort, des chants à la lune, des moments passés avec ses parents. Il soupira. Sa meute lui manquait.

Un de ses oreilles trésaillies et se pointa vers la source d'un bruit. Attrapant le cadavre entre ses crocs, il le fit passer par le trou dans la fenêtre et le laissa tomber au sol. Les cadavres lupins faisaient toujours mauvaise impression chez ces mauviettes qui répugnaient au cannibalisme. Et il n'avait pas très envie de se faire chasser de cet endroit par il ne savait qu'elle meute qui n'apprécierait pas son mode de vie. Pour l'instant, il menait profil bas. Sans meute, il était plus à risque de se faire tuer. Et on préférait éviter le lynchage publique pour l'instant.
Nettoyant le sang sur ses babines de quelques coups de langue, il mis les pattes dans le couloir et posa son regard orange sur la louve bleue qui se tenait dans l'ombre. La nuit était là, et ils étaient deux solitaires sur le même bout de territoire. Hélios avait vite appris que plusieurs solitaires n'aimaient pas du tout partager leur endroits favoris, mais il n'avait pas l'intention d'abandonner cet endroit cette fois. Il aimait la tranquilité des lieux, l'isolement et la protection que le me manoir lui fournissait. Ayant déjà mangé cependant, il ne considérait pas tuer la louve pour conserver sa tranquilité. Hélios ne tuait que lorsque cela était nécessaire - il lui faut bien des qualités.

« Eh bien, bonsoir
Dit-il en étirant un sourire légèrement sarcastique.
Revenir en haut Aller en bas
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !


Messages : 979
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]   Mar 29 Mar 2016 - 23:46

    Un choc se fit en contrebas. Décidément, la jeune louve n’était pas seule, et cette fois ce n’était pas qu’un doute. Son poil se hérissa très rapidement et elle fit volteface, dos au soleil, ce qui n’aidait pas. Elle avait beau chercher, rien à l’horizon … Pourtant elle entendait et sentait des choses. Le souci, c’est que si elle fixait une des entrées de porte, la lueur de l’astre chaud l’aveuglait littéralement. Il aurait mieux fallu venir plus tôt, tout compte fait. Ses pattes tremblotaient légèrement, un peu déboussolée, jusqu’à ce qu’une voix rauque parvint droit devant elle.

    Malgré la mini-frayeur qu’elle avait, Phantom montra les crocs en retour. Non mais. Qui était-il pour oser lui adresser la parole comme ça ? Son regard vairon s’assombrit brusquement en direction du mâle blanc. Pas étonnant qu’elle ne le voyait pas. Il était beaucoup plus carré et plus grand qu’elle … Il allait falloir se méfier.

    - Salut. J’peux savoir ce que tu fais ici ?


    Sans aucune once d’amitié, la descendante de Cyrkus n’était pas décidée à se laisser faire, quitte à être passée au travers. Le sourire du loup ne lui inspirait pas confiance du tout. Quelque chose de mauvais l’entourait, et la jeune le savait très bien. Il allait donc falloir garder ses distances avec cet énergumène.

Revenir en haut Aller en bas
Elle
× Nouveau né
× Nouveau né


Messages : 23
Date d'inscription : 15/03/2016
Pseudo : Elle

MessageSujet: Re: Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]   Sam 2 Avr 2016 - 3:54


Son sourire s'élargit alors qu'il sentait la nervosité de la louve, savourant la sensation de pouvoir qu'il en retirait. Il l'impressionnait. Au vu de sa réaction, il n'avait aucun doute qu'en cas de combat il gagnerait, car lui ne la craignait pas. Ceux qui avaient peur étaient toujours plus faibles, et ils le savaient, d'où l'anxiété qu'ils en ressentaient. Il sentait sa méfiance et son visage semblait exprimer une certaine forme de vexation. Il se fichait tellement de l'avoir peut-être insultée. Cependant, pour l'instant, il préférait éviter les confrontations inutiles. Les combats demandent de l'énergie et l'énergie se gagne par la nourriture, or, en plein hiver, les proies animales se faisaient rares, et les loups aussi donc. Ceux qu'il trouvait était amaigris par la saison dure et tout aussi affamés que lui. Bref, tant que cette horrible saison à laquelle il n'était pas habitué ne prenait pas fin, il préfèrerait éviter les combats inutiles. En plus, s'il combattait, il la tuerait et ce serait du gâchis puisqu'il n'avait plus faim. La chaire décomposée, très peu pour lui.

Il fit quelques pas de plus vers la louve de sa démarche presque féline, une étincelle moqueuse dans son regard.

« Je me cherchais une jolie femelle pour réchauffer mes nuits froides, donc tu tombe vraiment bien…, lança-t-il avec ce même sarcasme à demi-sérieux et à moitié à la blague. Helios n'était pas fan du contact lupin et il ne se cherchait certainement pas une femelle, mais ça elle n'avait pas besoin de le savoir. Pour tout ce qu'elle en savait, il pouvait être très sérieux. Son intention était plutôt de remplacer la méfiance et l'anxiété qu'il avait d'abord suscités chez la femelle par le dédain et le désintérêt. Ainsi elle chercherait simplement à éviter son contact et elle lui ficherait la paix. Et en cet instant c'était bien tout ce qu'il voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !


Messages : 979
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]   Mer 6 Avr 2016 - 0:34

    Tandis que le sourire du mâle grandissait, les grognements de Phantom amplifiaient aussi. Elle n’avait pas le sentiment d’avoir le dessus et elle n’aimait pas ça du tout. Même s’il était aussi bâti qu’elle, la jeune ne réagissait pas plus. Elle voulait avoir le dernier mot et comptait camper sur ses positions, ce qu’elle faisait parfaitement. Et son doux regard, plongé dans celui de son adversaire, pouvait en témoigner. Elle n’avait ni haine ni affection, seulement du défi. Quelque part, elle aimait ça.

    D’un autre côté, elle commençait à moins craindre la nuit. Elle savait que le loup n’allait rien lui faire, il était beaucoup trop jeune pour être imprévisible. La nuit tombante dehors l’inquiétait déjà moins, et elle pouvait donc se concentrer sur cet inconnu.

    - Je n’voulais pas vraiment qu'ça se finisse comme
    ça. Déjà, présente toi …

    Elle entrait enfin dans son jeu. Les sous-entendus du mâle pouvaient être véritables ou non, tout dépendait de quelle chaleur il cherchait. Un fin sourire se dessina doucement par-dessus les crocs de Phan’, sans qu’elle ne bouge pour autant, comme fixée au sol. Seules ses griffes continuaient de s’enfoncer dans le bois humide du manoir.

    - … Nous jouerons après.
Revenir en haut Aller en bas
Elle
× Nouveau né
× Nouveau né


Messages : 23
Date d'inscription : 15/03/2016
Pseudo : Elle

MessageSujet: Re: Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]   Mer 6 Avr 2016 - 3:42

Helios roula intérieurement les yeux. Voilà que la tension qui animait auparavant la louve s'envolait en grande partie. Elle était à l'aise, plus ou moins. Il n'était aucunement de son intention de se faire une copine, loin de là. Depuis que sa famille était morte, il faisait tout son possible pour éviter qu'on ne l'approche de trop près, ce qui n'était pas difficile vu l'horreur qu'inspirait son régime alimentaire. Sauf qu'il ne pouvait pas toujours se servir de celui-ci pour éloigner les gens, surtout dans cette situation où il souhaitait s'installer en ces lieux à long terme. Une chasse au cannibale n'était pas exactement une atmosphère agréable dans laquelle vivre. Il lui faudrait donc redoubler d'inventivité pour forcer cette louve à ne pas remettre les pieds en ces lieux trop souvent - lieux qu'il avait choisi comme demeure.

Quoi que. Sans être amis, avoir une connaissance lupine en ces terres inconnues pourrait lui être utile. Il ne connaissait rien aux moeurs de cet endroit, rien aux meutes qui le peuplaient. Et puis, rien ne l'empêchait de la manger lorsqu'elle lui ferait confiance et ne lui serait plus d'aucune utilité. Il ricanna intérieurement. Oui, c'était un bon plan. Il se concentra de nouveau sur la louve grondante qui semblait avoir pris racine dans le bois du plancher. Il s'asseya et enroula sa queue fine autour de ses pattes, souriant toujours, un éclat d'amusement dans ses prunelles orangées.

Je m'appelle Hélios, et je viens de très loin, au Sud. Et toi, qui es-tu, jolie louve ?, ronronna-t-il d'un ton exagérément charmeur, continuant le petit jeu auquel ils jouaient.
Revenir en haut Aller en bas
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !


Messages : 979
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]   Ven 29 Avr 2016 - 17:45

    C'est très court, désolée. ;;

    Le mâle fit une moue étrange, qui intrigua Phantom, mais se ressaisit rapidement. Elle crut avoir peur un instant, haha. Sans plus bouger, elle l’observait s’assoir calmement, encore assez loin d’elle. Son corps se détendit presque immédiatement, il n’y avait plus grand-chose à craindre, et étant donné la postule qu’il avait adopté et la distance les séparant, il y avait une marge de réaction. Le ton de la voix du loup fit frémir la jeune louve.

    - Phantom, je viens de … chez moi. Plutôt dans l’Nord.

    Des présentations simples tandis qu'elle continuait de l'admirer. Elle lui sourit en retour. Ni l’un ni l’autre n’avait de véritable raison de se méfier. Quoi que, si Phantom savait ce que cachait le loup blanc, elle n’aurait pris qu’un aller sans retour, loin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]   Aujourd'hui à 8:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baby, we built this house on memories. [ft. Hélios]
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Young Haitian MD named White House fellow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf Reborn :: x TERRES LIBRES :: × Île funèbre :: × Manoir-
Sauter vers: