Punk Wolf Reborn


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 downtown [azazel] - /!\ RP violent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azul
× Croc d'argent
× Croc d'argent
avatar

Messages : 3502
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 20
Pseudo : Danette
Nom(s) perso(s) : Hurricane
Clan(s) & rang(s) : solitaire

MessageSujet: downtown [azazel] - /! RP violent   Sam 28 Mai 2016 - 14:52

“ d o w n t o w n ”
« hurricane & azazel.  »



» Hurricane avait une mission importante aujourd'hui. Récupérer de la nourriture qu'un Toxic au nom inconnu – et elle s'en battait royalement les steaks – avait pris pour acquis. Ce petit con avait volé un hibou et quelques lapins que des louveteaux solitaires essayaient de chasser, ce qu'ils avaient bien fait. Ils avaient tué tout seuls leur premier repas mais ce maudit trou du cul leur avait volé pendant qu'ils fêtaient ça.
C'était plutôt malin de sa part. Et franchement lâche.
Vraiment très lâche.
Hurricane le pistait depuis quelques minutes déjà, ce petit saloupiaud méritait une bonne leçon, malheureusement elle se trouvait sur les terres de ce couillon, si elle se faisait chopper elle prendrait cher. Du coup, son plan était de ne pas se faire attraper. La louve avait compris qu'il l'avait repérée, s'il demeurait seul, elle s'en sortirait, dans le cas contraire elle devrait s'y prendre autrement.
Contourner la situation et lui péter les dents tout de même, par un moyen ou par un autre, qu'importe, elle devait agir. C'était son job après tout.
Elle avait remarqué qu'il portait des besaces en cuir afin de tout transporter, cela devait faire un moment qu'il prévoyait son coup. Sauf qu'elle ne le laisserait pas faire, les louveteaux avaient durement bûché pour parvenir à leurs fins, ça n'allait pas être un vicieux lupin qui lui volerait entre les plumes !

Elle grimaça lorsque sa patte heurta une pierre enfoncée dans la terre, fuck fuck fuck, tu es trop bruyante!
Elle siffla, et s'exprima sans – l'espérait-elle – faire trop de bruit.

« Putaaaaaaaain... »

L'ennemi s'était immobilisé dans le petit bois colossal, comme s'il attendait quelqu'un en particulier. Elle se pencha en avant, prête à bondir tel un félin devant sa proie, mais se trouva vite déconcentrée par un criquet, puis par un bruissement de feuille qu'on ébouriffe. Après tout, ici la nature régnait en maîtresse de maison. Si grande, si belle. Autour de la louve, des arbres aux allures de titans se dressaient comme des dieux, si beaux et si grands. Incroyable.
Elle braqua à nouveau son regard sur sa cible et se prépara à l'attaque…

« viens par là mon minet... »

Et elle bondit.
Revenir en haut Aller en bas
http://sicboncdanette.tumblr.com/
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !
avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Sam 28 Mai 2016 - 21:25


    Le religieux avait aujourd'hui pris congé de son rôle. Non, il n'irait pas donner des nouvelles aux dieux. Non, il ne ficherai pas une seule patte aux temples. Il allait les bouder et ce tout le temps qu'il faudra, même s'il savait que demain, il allait être forcé à surveiller les offrandes, l'état du temple et surtout si la bonté des divinités était encore présente, qu'il n'y avait aucun relâchement.

    Si tel était le cas, Az' serait obligé de remonter aux Alphas, expliquer les symptômes et trouver quasiment seul un moyen de les rendre contents de nouveaux. Ces abrutis. Le seul moyen que les dieux trouvaient pour revenir vers les Toxics, c'était d'utiliser le loup squelettique comme une marionnette dans le désert. Et ça les faisait bien rire.

    Zel avait décidé de passer par le bois pour détendre son esprit. Il aimait bien, cet endroit et sa lumière tamisée, l'air frais qui remontait, la légère humidité constante. Au moins, il ne risquait pas de mourir de chaud. Il avait croisé un des chasseur qui semblait bien chargé, mais n'y prêtait pas plus attention. En le fixant rapidement dans les yeux, une terrible migraine se fit sentir.

    Le mâle, décidément mis au tapis par la douleur, se trouva rapidement un coin tranquille entre deux buissons afin de s'y reposer brièvement. Ses longues oreilles se dressèrent, puis tombèrent tant son état était tourné vers la flemme de faire quoi que ce soit. Son corps était mou, il haletait doucement. Puis, une voix, un bond, et il se redressa d'en dessous de la chose d'un coup violent, ne manquant pas de faire chuter l'intru.

    Azazel sauta de côté, le poil ébouriffé lui donnait un volume le doublant presque de taille, lui qui était déjà haut perché et semblait large avec sa masse poilue. Son long museau montra des crocs blancs et longs, son regard était rouge de colère, froncé et en direction de ce qui l'avait attaqué. Son sang ne faisait qu'un tour et son cœur était parti au quart, sur le coup de l'énervement et de la surprise Un animal enragé, peut être ? Il garda ses distances, campé sur ses deux pattes, prêt à fuir ou attaquer.

    - Qui es-tu et que viens-tu foutre, bon sang, ici, qui plus est durant ma sieste, espèce de mécréant ?
Revenir en haut Aller en bas
Azul
× Croc d'argent
× Croc d'argent
avatar

Messages : 3502
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 20
Pseudo : Danette
Nom(s) perso(s) : Hurricane
Clan(s) & rang(s) : solitaire

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Dim 29 Mai 2016 - 21:05

» Hurricane se retrouva projeter un peu plus loin, violentée par un foudre de guerre, et s'écrasa lourdement et sans la moindre délicatesse sur le sol mousseux. Elle grimaça sous le choc et la douleur passagère. Un grognement rauque s'échappa de ses lèvres tandis qu'un lupin la surplombait de toute sa hauteur. Démoniaque à la fois dans sa manière de parler et dans son accoutrement, le bestiau ne semblait pas sympathique pour un sou.
Mais ce fils de pute l'avait dévié de sa trajectoire ! En entendant le remue-ménage voisin, le voleur de butin se barra en vitesse, se faisant la malle lâchement. Et abandonnant Hurricane, par conséquent, à un inconnu psychotique et à des enfants malheureux. Et bien évidemment, à un échec cuisant qui lui vrillerait les entrailles pendant longtemps. Foutu coléreux aux yeux sanglants ! Le monstre semblait cracher des flammes par les yeux, son regard était pourtant similaire à un poignard glacé et tranchant, transperçant les organes avec une lenteur atroce et effarante.
Dans de beaux draps, la solitaire.

- Qui es-tu et que viens-tu foutre, bon sang, ici, qui plus est durant ma sieste, espèce de mécréant ?

Non mais bordel de chiotte ! Hurricane plaqua ses pattes avant contre le poitrail de l'animal et le repoussa. Heureusement pour elle, elle avait acquis une force supérieure aux autres femelles du bled voire plus féroce que certains mâles. Elle siffla puis parvint à se relever. Elle s'ébouriffa, son poil gonfla avec le mouvement mais elle restait plus petite et frêle – bien que musclée – que son adversaire. Il lui avait entaillé la cuisse, rien de bien méchant en soi, mais une trace de sang perla, salissant sa belle fourrure.

« Il vient de se barrer ! C'est un voleur ! »

Elle bouscula le mâle sans demander son reste et se carapata à la poursuite du voleur chargé au possible. Avec sa vitesse et sa souplesse, elle pourrait peut-être le rattraper, l'intercepter et récupérer ce qui lui revenait de droit ! Ces pauvres mômes avaient galéré à attraper ces animaux et voilà que leur récompense s'enfuyait, portée par un lâche de voleur ! Hurricane, folle de rage, galopa derrière lui. Trop loin pour espérer le rattraper en un temps record, son souffle s'épuisa rapidement. Elle haleta. Elle n'en pouvait plus. Bondissant de branches en branches, se réceptionnant sur les rochers, le sol moelleux, elle tenta au maximum de l'avoir, mais en vain. Elle ne savait pas si l'autre l'avait poursuivi, mais elle ralentit sa course, trop épuisée par sa chute et sa carapate. Elle se dégoûta d'être si faible.
Revenir en haut Aller en bas
http://sicboncdanette.tumblr.com/
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !
avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Mar 31 Mai 2016 - 18:16

La bestiole devant lui avait l'air assez jeune, mais horriblement … faible. Il n'y avait pas d'autres mots. Az' se redressa rapidement, l'air énervé comme blasé d'avoir à faire à une crevette pareille. Sa voix stridente démontrait que c'était une louve, bien râleuse, un peu la gamine à papa. Elle tenta de repousser le Toxic, sans franc succès. Elle avait de la chance qu'il n'aimait pas jouer à qui est le plus fort physiquement. Ainsi taillée, elle n'avait aucune chance.

Le fait qu'elle ne porte pas de glowstick fit plaquer les oreilles du mâle sur sa nuque, l'oeil encore plus mauvais, sans perdre son volume de poil. Et elle détala, aussi vite qu'elle fut venue, en bousculant le loup, qui ne bougea pas plus. Azazel grogna, puis se mit à sa poursuite, sans pour autant galoper. Il savait qu'elle allait encore s'attirer des problèmes, il l'aurait, quoi qu'il fasse, sans s'épuiser.

Bingo. Elle s'était arrêtée, et il arrivait droit sur elle. Pour qui elle se prenait, cette traînée ? Une fois à quelques centimètres, le sombre l'attrapa par le collet, et comme un semblant de lancé, la mit à terre, sur le dos. Rapidement, il s'allongea sur elle, et fit pression sur sa cage thoracique de ses deux grands antérieurs, histoire qu'elle ne parte pas une seconde fois. Si besoin, il se relèvera et y mettra tout son poids.

- Déjà, tu vas te calmer. Si ça t'amuse de désobéir,
je m'occupe personnellement de ton cas, l'avorton.

Une fois qu'il avait son attention, il redressa sa tête, l'examinant rapidement. Comme il le pensait, c'était une solitaire : aucun glowstick, odeur inconnue, et en plus, désagréable. Elle n'avait pas eu le temps de reprendre son souffle, à vrai dire. L'expression d'Az' était tout, sauf commode. Les maux de crâne quand il croisait le regard de la louve lui présageait qu'elle n'avait jamais rien fait de bon, bien au contraire.

- Tu ne mérites pas d'être ici, t'es au courant, hein ? C'est aux
Toxics, ces terres. Voleur ou non, tu dégages, ou tu crèves.

Quoi que. Un rictus malsain s'afficha, le rendant d'autant plus effrayant avec son regard rouge et son long sourire, composé de crocs démesurés.

- Bien que je m'amuserai un peu avec toi, avant,
histoire que tu regrettes d'avoir foutu les pieds ici.
Revenir en haut Aller en bas
Azul
× Croc d'argent
× Croc d'argent
avatar

Messages : 3502
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 20
Pseudo : Danette
Nom(s) perso(s) : Hurricane
Clan(s) & rang(s) : solitaire

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Mar 31 Mai 2016 - 20:52

» Fatiguée mais pas résignée à s'avouer vaincue, Hurricane haletait comme si elle avait couru quarante bornes. Elle était rapide mais bien moins qu'elle n'était souple. En effet, elle pouvait se faufiler partout grâce à son élasticité mais pour ce qui était de la galopade, c'était loin d'être son fort. Ce qui pouvait sans doute expliquer son incapacité à chasser correctement, elle n'usait que de sa ruse pour parvenir à ses fins.
Ce qui serait le cas aujourd'hui, elle en était sûre. Elle renâcla et, par malheur, alors qu'elle tentait de se reposer et de réfléchir à un quelconque plan, elle fut rattraper par l'autre trou du cul qui lui était tombé dessus.
Et merde.

Il n'avait pas l'air commode du tout et encore moins prêt à s'installer posément pour siroter un petit verre. Elle leva les yeux au ciel, tandis qu'il se rapprochait d'elle. Comme une biche acculée, elle battit des cils et, sans réellement s'en rendre compte, se fit bazarder à l'autre bout comme une vulgaire chaussette. Elle rebondit sur le sol et grogna. Non mais quel culot ! Il aimait frapper les femmes ou quoi ? Frustré d'la kekette. La damoiselle n'eut pas le temps de se relever que la créature démoniaque était déjà sur elle. Il la plaqua avec une facilité déconcertante, lui bloquait la cage thoracique. Elle tenta de se débattre, de s'éclipser ; en vain.

Piégée, elle ingurgita et expulsa un maximum d'oxygène, sentant ses forces la quitter peu à peu. Inspire. Expire. Inspire. Exp...
Avec de plus en plus de mal, la solitaire grinça des crocs en réponse à sa douleur. Ses poumons semblaient s'enflammer comme des braises ardentes, l'air s'envolait et ne revenait plus la saluer, elle suffoquait. Mais heureusement pour elle, il relâchait parfois sa prise, juste une pression moins forte, afin qu'elle puisse respirer un minimum. Bâtard de barbare.
Un gémissement plaintif et ridicule qu'elle maudit sur l'instant s'échappa d'entre ses lèvres.

Ce fils de pute prenait un malin plaisir à la terrasser, mais le coco ne savait pas à qui il avait à faire, elle se vengerait, le retrouverait et lui péterait les dents avec ses potes. Elle braqua ses yeux aux couleurs de la nature dans les flammes de l'enfer de son adversaire.

« Je te jure que... Elle toussa. Inspira avec difficulté. Gratta les pattes qui l'emprisonnaient. qu-que je vais te réduire en bouillie esp-espèce ddd-de tronche de cake ! » Elle se pencha et lui mordit la patte avant droite, faisant pression du mieux qu'elle pouvait avec sa mâchoire. Pour qui se prenait-il ? Non mais sérieusement ! Tout simplement parce qu'il avait une paire de couilles ? DES COUILLES !? On s'attaque pas à plus petit que soi, espèce de lâche ! L.Â.C.H.E Elle toussota de nouveau, cracha un glaviot écœurant sur le visage bien trop près du mâle qui avait élu lieu domicile sur elle. Hurricane gigota et bataillait du mieux qu'elle le pouvait, griffant et balançant des coups de pattes aléatoires, touchant parfois leur cible et parfois non. La colère se lisait dans ses yeux, elle était furieuse. Scandalisée qu'il laisse s'échapper un voleur et furieuse qu'un pauvre type la prenne au piège de la sorte.

« RHHAAAAAAAAAAAH !! CASSE-TOI ESPÈCE DE MONSTRE! »

Un cri de rage profonde, venu des abysses de ses tripes, qu'elle hurla à la terre entière. Elle ne cessait de s'épuiser en lui assenant quelques petits coups par-ci par-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://sicboncdanette.tumblr.com/
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !
avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Mer 1 Juin 2016 - 14:54

    Sa patience avait des limites, son égo également. Il n'aimait pas se laisser marcher sur les pattes, surtout par une gosse pareille. Ses cris, ses gestes, son manque de respect … Azazel grondait de plus en plus fort, mais elle avait l'air de s'en foutre. Il en faisait de même avec ses paroles. La louve était plus pathétique qu'autre chose.

    Elle le mordit, ce qui lui valu un bref recul, mais le mâle était décidé à l'achever ici même. Il revint en pesant un peu plus sur elle, babines retroussées après qu'elle lui ait craché à la gueule. Bien, fort bien.

    - Mais tu vas la fermer oui ?!

    Az' se releva brusquement, emportant la louve, la soulevant comme un simple chiffon. Le noir était définitivement à bout, et balança la marionnette braillante contre le tronc d'un arbre. Elle n'était rien à ses yeux. Il revint à la charge, la bloquant de nouveau au sol. En regardant ses doigts légèrement blessés, il essuya le peu de sang qu'il y avait sur le pelage claire de l’intruse, juste sous l’œil.

    - C'est pas toi qui commande, ici. Calme toi avant
    que je ne fasse une vraie connerie.

    Ses maux de crâne étaient de plus en plus accablant également, jouant un rôle presque meurtrier sur ses nerfs. Il plongea son regard de feu dans celui émeraude de la louve.

    - Si tu veux faire la grande, t'es tombé sur la mauvaise personne.

    En position pour l'hypnose si elle ne se décidait pas à la boucler.
Revenir en haut Aller en bas
Azul
× Croc d'argent
× Croc d'argent
avatar

Messages : 3502
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 20
Pseudo : Danette
Nom(s) perso(s) : Hurricane
Clan(s) & rang(s) : solitaire

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Mer 1 Juin 2016 - 17:51

» Elle commençait à entr'apercevoir des petits points blancs qui se dessinaient dans son champ de vision. Mais tout allait s'arranger. Ça n'allait pas être un gros merdeux tout noir qui la ferait chier ! En tout cas elle le mettait sur les nerfs, elle s'imagina un bref instant que les narines du mâle s'enflammait et qu'une épaisse fumée s'échappait de ses oreilles : le cliché cartoonesque de l'énervement. Les yeux fous du bestiau la terrassaient, elle braillait sans cesse, elle ne se tairait pas !

Puis brusquement il la projeta contre un arbre comme si elle ne pesait rien. Un bruit sourd lui vrilla les tympans un court instant, des chandelles dansaient devant ses yeux et sa tête lui faisait un mal de chien. Une douleur atroce lui comprimait le thorax et sa respiration demeurait laborieuse. Et le monstre revint à la charge, ne lui octroyant guère davantage de répit. Hurricane se retrouva de nouveau à terre, et c'est en ces instants qu'elle se sentait vraiment dégoûtée d'être un petit gabarit, certes riche en muscle, mais qui ne savait pas les exploiter. La louve était plutôt cérébrale, plutôt centrée dans la ruse, tandis qu'elle se faisait battre par un vaut rien et minable cafard aux allures de titans. Il admira ses orteils ensanglantés et, bêtement, elle les observa aussi, avant de se faire peinturlurer le visage d'hémoglobine.

Mais elle ne capitulerait pas. Ah il pouvait faire le malin avec son pendentif de tapette, il pouvait crâner d'appartenir à un clan, mais elle, au moins, n'avait pas besoin d'aide pour se dépatouiller de ses emmerdes. Hurricane ne reculerait pas devant le danger.
Elle le broierait. D'ailleurs il semblait confus de temps en temps comme si quelque chose le gênait dans sa tête. Hurricane fit pression de ses antérieurs sur le poitrail du mâle et commença à pousser. Elle lui renvoya un regard des plus glacés avant de lui rétorquer, non sans prendre une grande goulée d'oxygène auparavant.

« Dé-GAGE ! »

Avec force elle parvint à le repousser, le temps de se lever et de s'éloigner de lui à vitesse grand V.
A présent campée sur ses quatre fers mais toute sale avec du sang un peu partout, elle lui faisait face, à quelques mètres un peu plus loin. Bombant le torse, elle refusait de perdre. Elle grogna de la plus charmante des façons.

Revenir en haut Aller en bas
http://sicboncdanette.tumblr.com/
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !
avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Mer 1 Juin 2016 - 18:53

D'un coup de patte comme timide, elle réussit à le déplacer un peu. Wow, bravo ! Az' la laissa rapidement se faufiler entre ses pattes et sautiller vivement à quelques mètres de lui, désormais prête à attaquer. Il devait donc se méfier, la gamine semblait très vive et agile, un point que le Toxic ne maîtrisait pas du tout.

Il se contenta, de lâcher un soupire moqueur, un grand sourire un peu abruti et il s'assit en face d'elle, sans quitter ses yeux sa nouvelle rivale. Abandonnons l'idée de la force, passons à ce qu'il savait faire le mieux : jouer avec l'esprit, ce qui expliquait son air de victoire d'avance. Il inspira un bon coup, et même si sa tête commençait à tourner, se concentra sur la louve.

- Allons … Hurricane, c'est cela ?

Il lui sourit de tous ses crocs, il l'avait sous son emprise et était décidé à lui faire vivre un véritable cauchemar éveillé. Son air, fier, elle allait vite le perdre. Désormais, tout était noir, seuls les yeux rouges éclairaient un sol inexistant, un monde parallèle.

Az' voyait ce qu'elle avait accompli jusque là. Désormais en transe tous les deux, ayant pour seul bourreau le déchu, seulement quelqu'un d'externe pouvait arrêter la machine. Hurri' était donc qu'une enfant, encore. Elle trimait pour survivre accomplissant diverses tâches rabaissantes et cruelles pour mieux manipuler ses … clients ? Puis, sa sœur. Un bon point pour le mâle.

Il projeta, dans l'esprit de la solitaire, ce qu'elle avait fait enduré à tous : la douleur de sa disparition auprès de ses parents, qu'il associait comme la frangine de la louve partant, et elle, incapable de courir après. Les meurtres, concernant tout aussi bien l'entourage des victimes, les témoins. Et son côté dévergondé, qui lui était plus soft, mais bien présent, avec la même protagoniste. Le tout dans un fond sombre, où seul le sang, la peur et la haine tapissait le décor.

Et si elle venait elle aussi, à disparaître ? Et si on venait à lui retirer la vie pour un peu d'attention, un
peu d'eau ? Et si sa présence auprès de toi était arrachée pour simple prix égoïste d'une journée
de plus dans ce monde pour quelqu'un d'autre que tu ne connais pas ? Elle périra de la même façon,
et tu ne seras pas foutue de bouger pour la sauver, comme tu l'as si bien fait.


Le sombre s'amusait clairement à remettre l'image de Jodie dans tous les rôles des victimes de la connerie de Hurricane. Il se calma, la migraine lui tapant dans les tempes, mais satisfait de ce qu'il avait pu découvrir. Le réel revint peu à peu Qu'elle ose s'en reprendre à lui ou aux Toxics, elle se souviendrait de qui était Azazel.
Revenir en haut Aller en bas
Azul
× Croc d'argent
× Croc d'argent
avatar

Messages : 3502
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 20
Pseudo : Danette
Nom(s) perso(s) : Hurricane
Clan(s) & rang(s) : solitaire

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Mer 1 Juin 2016 - 20:34

» Elle perdit peu à peu sa contenance, le mâle cachait bien son jeu et elle commençait à s'en rendre compte. Un voile noir s’abattît parmi les arbres et les nombreux buissons. Tout se tut autour d'elle, toute couleur avait disparue, seule une ombre parmi les ombres demeurait ainsi que deux yeux embrasés.
Oh bordel de shit de merde de crotte de pigeon.
Tétanisée, les membres de la louve tremblèrent d'eux-mêmes. Elle avait bien moins fière allure d'un coup. Ses yeux, écarquillés aux pupilles dilatées, captèrent un regard qu'elle commençait à connaître et à haïr. Le Monstre se servait très certainement de son pouvoir.
La respiration de la louve s'accéléra.
Et là, au milieu de tout ce noir ; une voix.
Une voix douce pénétra dans sa tête, elle ne l'entendait pas, elle la ressentait dans ses entrailles. C'était carrément flippant. Paralysée par l'effroi, la louve n'osait bouger. Et en plus ce psychopathe connaissait son nom, comme s'il avait lu en elle.

Eurêka! Elle cligna des yeux, il lisait en elle!

Et si elle venait elle aussi, à disparaître ? Et si on venait à lui retirer la vie pour un peu d'attention, un peu d'eau ? Et si sa présence auprès de toi était arrachée pour simple prix égoïste d'une journée de plus dans ce monde pour quelqu'un d'autre que tu ne connais pas ? Elle périra de la même façon, et tu ne seras pas foutue de bouger pour la sauver, comme tu l'as si bien fait.

Tout alla très vite, des images défilèrent, la plupart concernaient sa petite sœur, sa Jodie. Sa raison d'être. Son cœur, son poumon, son Espoir d'un jour meilleur à venir. Sa queue fouetta l'air, signe de nervosité chez elle. Ses orteils se rétractèrent puis se détendirent. Ses yeux ne suivaient plus un seul et unique point mais des tonnes à la fois, elle se sentait prise au piège. Son rythme cardiaque s'accéléra. Son souffle se prenait dans sa gorge.

« Non...Non...Nonnonnon...bordelbordelbor- NON »

Elle vit Jodie éviscérée. Égorgée. Pourrissant parmi les asticots et les cloportes. Griffée de tous les côtés. Jodie qui se faisait violer par plusieurs loups et Hurricane qui regardait, en explosant de joie. Elle voyait le corps de sa sœur partir en fumée, se désintégrer, devenir une coquille vide. Les larmes inondaient les yeux de la solitaire crêtée, sa peur de perdre sa sœur était plus grande que de mourir. La paniqua l'assaillie. Elle cria.

Puis les arbres réapparurent, le soleil se cachait dans la cime des arbres, les oiseaux piaillaient, la forêt frémissait au contact de ses habitants. Pendant qu'Hurricane vivait un véritable cauchemar. Sa vision demeura quelques instants floue, puis le corps musclés d'un géant ébène se matérialisa, tout redevint clair. Alors elle se jeta sur lui, tout crocs dehors. Elle les propulsa contre le sol, elle le dominant de toute sa beauté. Elle se pencha vers l'animal afin qu'il comprenne bien.

« Ecoute-moi bien saleté, si tu oses poser ne serait-ce que le regard sur ma sœur, je t'arrache les burnes et je te les fais bouffer par le cul, je taillerai ton corps squelettique en pièce et te ferai vivre un vrai cauchemar, pas juste une illusion. Est-ce bien clair ? »

Ses émeraudes brillaient d'une rage folle, elle ne mâchait pas ses mots, sa voix était rageuse, rauque. Le soleil la berçait d'un halo lumineux, la rendant plus belle et titanesque, monstrueuse avec ses écailles de sang sur le visage et la hanche tâchée d'hémoglobine.
Elle se recula et pris soin de s'éloigner le plus possible du mâle psychotique.

Revenir en haut Aller en bas
http://sicboncdanette.tumblr.com/
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !
avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Mer 1 Juin 2016 - 21:30

    Il jouissait presque de la voir anéantie, en larme, tremblante. Elle avait daigné le provoquer, elle n'avait que ce qu'elle méritait, d'autant qu'elle était en territoire ennemi. Un large sourire satisfait et sans une once de regret s'afficha progressivement. Et d'un coup, la solitaire lui sauta dessus, pestant, braillant de sa voix puérile. Ce fut de trop.

    Il continuait d'arborer son sourire faux tandis qu'elle se retira, laissant au passage quelques larmes sur le poil ébène du mâle. Il se releva doucement, laissant tout son dos squelettique se dérouler, fixant d'un air meurtrier sa comparse. Elle allait prendre cher, il n'y avait aucune autre expression possible. Il l’accula jusqu'à un arbre près d'ici.

    - Pauvre pitchoune, tu vas regretter ta naissance, bien plus
    que tu n'as pu le faire quand tu t'es cassée de chez tes vieux …

    Nouvelle allusion à ce qu'il avait vu, sans manquer de lui envoyer une sorte de sentiment de déjà vécu. Et sans même attendre une réponse à celle-ci, la rage d'Azazel revint au galop. La machine était de nouveau en route, son sang bouillonnait, et si il était possible, s'évaporerait dans un nuage blanc tout autour de lui. Il l'attrapa à la gorge en prenant soin de bien la serrer, la secoua un peu dans tous les sens, la claqua par terre et finit par la balancer une nouvelle fois contre l'arbre adjacent.

    - MAIS CRÈVE.

    Il revint vers elle, lentement, menaçant. Il ne riait plus, son air n'était plus aussi sarcastique que plus tôt. Il voulait la détruire, non seulement pour oser trainer ici, mais aussi pour oser lever la main sur lui, et par dessus tout, pour la punir de ce qu'elle avait fait. Les meurtres, la prostitution, le vandalisme … Elle ne méritait pas de vivre, tout simplement.

    Azazel la surplombait désormais. Elle saignait, elle souffrait, et il trouvait un certain plaisir à la voir dans cet état. Sa patte très légèrement blessée vint écraser la tête de Hurricane. Son souffle était rapide, chaud, et montrait que dans le fond, il se retenait de la tuer. Son regard replongea dans le sien, et tout recommença. Les mêmes visions, en plus claires, en plus sanglantes, en plus bruyantes ; De là, elles s'encreraient bien dans le crâne de la louve, même si celui du mâle commençait à flancher totalement.

    - Tu vas comprendre quand que tu n'as rien à foutre
    ici ?! Ni sur ces terres, ni sur Terre tout court, bordel ! J'en ai
    rien à battre de ta sœur, exactement comme toi apparemment !

    Sa voix sonnait comme une déclaration de mort. Grave, rauque, si elle avait été quelque chose de vivant, elle enverrait tout ce qu'elle croisait dix pieds sous terre.
Revenir en haut Aller en bas
Azul
× Croc d'argent
× Croc d'argent
avatar

Messages : 3502
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 20
Pseudo : Danette
Nom(s) perso(s) : Hurricane
Clan(s) & rang(s) : solitaire

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Mer 1 Juin 2016 - 23:19

» Il était fou. Totalement cinglé. Quelque chose ne tournait pas rond dans sa tête, ce type avait de sérieux problèmes. Il avançait, arborant cet air de malade mental qui semblait tant le caractériser. Vicieux. Monstrueux. Increvable. Hurricane était à bout de ses forces, chaque fois qu'elle lui faisait du mal, il lui renvoyait la pareille dix fois plus fort. Elle ne s'était jamais sentie aussi diminuée. Mais si aujourd'hui elle perdait la bataille, elle jurait qu'elle le retrouverait et lui réglerait son compte une bonne fois pour toute. Ça n'allait pas être un petit péteux de clanique qui la réduirait en miette, non mais oh !

Nouvelle allusion à son passé. Il frappait fort, il avait fouillé sa mémoire. Il avait dut voir ses erreurs, ses vices, ce qu'elle avait fait pour survivre. Mais ne comprenait-il pas qu'elle pouvait faire le bien ? Et le voleur qui était parti avec les vivres des petits louveteaux ? Elle l'avait poursuivi ! Elle faisait le bien! Et elle était trop jeune pour mourir.
Il voulait jouer. Les gars comme ça, ça aimait se sentir supérieur, plus grand, plus fort, plus taré. Il la captura entre ses crocs et l'envoya de nouveau valdinguer. D'ici la fin de journée, si elle respirait encore, elle aurait baptisé d'une façon détestable tous les arbres du coin. Elle toussa et cracha une gerbe de sang.
Ça c'est pas bon signe. Il jouait avec elle. Il lui faisait du mal. Il connaissait ses méfaits. C'était un violeur à sa manière. Un usurpateur. N'avait-il pas suffisamment de sa personnalité, pour tenter d'en prendre une autre ? Il vivait la vie d'Hurricane par procuration ! Petit con.

Essoufflée, le corps pressé contre les racines bienfaitrices de l'arbre gigantesque, elle tentait de retrouver ses esprits tandis que des visions terrifiantes l'assaillaient de toutes parts. Non, non, non… Jodie… Non, chut…, ça va… chut... Elle se concentra sur sa respiration, aussi bien qu'elle n'entendit pas tous les mots de la Créature qui la surplombait.
Et les visions reprirent de plus belle. Plus horribles que les précédentes.
Ses yeux s'ouvrirent en grand et elle poussa un cri de déchéance.

« NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN »

Elle pleurait désormais, elle n'avait plus la force de retenir ses larmes. Elle aimait sa sœur, elle l'aimait plus que tout au monde. Il pouvait penser ce qu'il voulait, ce monstre ne connaissait pas son cœur, il ne connaissait pas l'amour qu'elle portait pour sa petite sœur. Hurricane n'était pas coupable. Elle secoua la tête, se dépêtrant de la patte affreuse de la Chose.
Elle n'avait pas honte de ce qu'elle était, de qui elle était. Elle était fière d'avoir battit un empire à partir de rien. Non mais, qui était-il pour la juger ? Il s'en prenait aux plus faibles et se croyait meilleur ? Lui aussi ne méritait pas de vivre. Hurricane se concentra sur sa respiration, reprit ses esprits calmement. Les mirages avaient cessé, pour l'instant. Son esprit en serait éternellement blessé mais elle s'en fichait : elle devait sortir d'ici vivante, point barre. Il fallait qu'elle survive à cette épreuve, elle irait chercher de l'aide, des informations sur ce loup bizarre dont le sang étincelait d'une étrange couleur verdâtre, comme un glowstick. Elle s'ébroua et lui passa devant, il pouvait bien parler, il n'arriverait pas à lui faire davantage de mal, il ne parviendrait pas à la faire se sentir coupable. Elle valait mieux que ça.
Souffrante, elle lui jeta un dernier regard avant de disparaître. Elle ne pouvait pas rester là, comme ça… Elle ne pouvait pas contempler sa mort, elle n'avait pas le droit de crever maintenant, si jeune, si belle, si adorable, si responsable.

[Si elle se barre, je sais pas si on clôt le rp ? Elle a assez pris cher comme ça xD]
Revenir en haut Aller en bas
http://sicboncdanette.tumblr.com/
Phantom
Même pas peur !
Même pas peur !
avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20
Pseudo : Phantom.
Nom(s) perso(s) : Maps | Nine | Phantom | Azazel | Narcotique

MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   Sam 4 Juin 2016 - 12:57

    Azazel prenait un malin plaisir à tout ce petit jeu. La louve pleurait à chaudes larmes, mais il avait la certitude qu'elle n'était pas consciente que ces visions étaient des ébauches de son passé, de ses actes. Le grand mâle, dont le poil était toujours dressé, la laissa s'échapper de son emprise. La trace de sang verte était toujours sur son pelage clair. Il lui adressa un sourire lorsqu'elle s'était éloignée.

    Il la fixait, sans plus bouger. Elle était tournée dans la direction d'où elle était venue, comme décidée à partir de ces terres. Az' n'était pas guerrier, ni assassin, ce n'était pas tant son job de courir après les loups de zone ennemie. Il se contenta alors de la menacer du regard, encore enclin à pouvoir lui faire peur une ultime fois s'il était si sadique que ça. Mais il n'en fit rien, il n'avait aucun intérêt à le faire si elle partait.

    Et que je ne t'y reprenne plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: downtown [azazel] - /!\ RP violent   

Revenir en haut Aller en bas
 
downtown [azazel] - /!\ RP violent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AZAZEL ◭ Pile tu meurs, face je te tue !
» Azazel • Club des damnés [ LIBRE ]
» Azazel is my name [Finis]
» Azazel
» Azazel, l'Ange Prtotecteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf Reborn :: × Les oubliettes :: × Partie RP-
Sauter vers: